top of page

Cannes : retour vers le futur pour Jean Imbert





Alors que le Festival International du Film a ouvert ses portes, une nouvelle étoile culinaire a fait son apparition sur la Croisette : le chef Jean Imbert. Ce jeune prodige de la cuisine française qui a su se démarquer par son talent et sa créativité, récompensée en 2012 dans l’émission « Top Chef », avait déjà ouvert à 22 ans son restaurant « L’Acajou », devenu un incontournable à Paris. En 2019, il le rebaptisera « Mamie », par amour pour sa grand-mère. Après le décès de celle-ci, il le fermera avec tristesse. C’est un stage chez Jean-Pierre Crouzil** à Plancoët qu’il lui avait donné l’envie de cuisiner. Pendant ses études à l’Institut Paul Bocuse, il poursuivra sa formation en enchaînant des stages chez Michel Rostang au Balzac à Paris et Antoine Westermann à Strasbourg. Diplôme en poche, il ira se perfectionner auprès d’Éric Briffard**, aux Elysées du Vernet à Paris, qui aura vite décelé chez lui, comme Marc Meneau à Vézelay, un fort potentiel.

Bien que son ascension ait été fulgurante et sa réputation déjà bien établie dans le monde de la gastronomie, une étoile au Plaza Athénée huit mois après son installation, Le Cheval Blanc à Saint-Barth, Monsieur Dior, l’Orient-Express, New York avec Pharrell Williams, le Brando en Polynésie, pouvait-il s’imaginer être en 2023 à la tête des cuisines du mythique palace qu’est l'Hôtel Martinez sous pavillon Hyatt, lui qui réalisa pendant 25 ans des dîners au Festival de Cannes. Quelle success-story ! Son arrivée apporte une fraîcheur décontractée dans l’univers prestigieux du FIF, offrant aux festivaliers et aux habitants de Cannes, cuisine de qualité et ambiance estivale. En attendant que le restaurant gastronomique « La Palme d'Or » rouvre en 2024 sous son égide et dans une nouvelle livrée, c’est sur la plage du Martinez, classieusement réagencée par l’architecte d’intérieur et designer Rémi Tessier, où l’on pourra savourer ses recettes qui font honneur à la Méditerranée, focaccia vitello, fleurs de courgette farcies ricotta, tartare de thon, basilic et riz croustillant, dorade Riviera comme à SDO (Sables d’Or, Bretagne), rouget farci façon Vivi Baisos, côtelettes d’agneau, pomme boulangère au romarin, tiramisu façon glace, millefeuille minute, pistache et framboise, etc. Il n’y a donc plus qu’à vous installer dans les fauteuils de metteur en scène siglés d’une foultitude de noms de stars et déguster. Un conseil, goûtez le clafoutis aux cerises de la mamie, retour en enfance assuré!

La Plage du Martinez avec Jean Imbert

73 bd de la Croisette

06400 Cannes

Tel : 04 93 90 12 34

Carte : env. 80 €

Horaires : déjeuner 12h00 à 16h00, bar 10h00 à 19h00

Fermeture hebdo : ouvert tljrs

Site : www.hyatt.com/fr-FR/hotel/france/hotel-martinez/jcagh/dining/la-plage



112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page