top of page

Nice : merveilleux Chantecler.


Virginie Basselot

Joyau de la Baie des Anges, le Negresco est un palace au raffinement hors norme, presque un musée ou une galerie d’art, tant ses murs sont chargés d’histoire et d’œuvres d’art. La cure de rajeunissement entreprise en son temps par Pierre Bord, son précédent directeur général et heureux retraité, se poursuit brillamment avec Lionel Servant. Une seconde série de chambres et suites fait partie de l’actuelle tranche de rénovation, comme la création tant attendue d’un spa. Après les arts de la table et la sculpture florale centrale, le Chantecler va bénéficier d’une entrée par la Promenade des Anglais, ouverte à la belle saison, d’un mobilier inédit et un nouveau lighting.

Virginie basselot et Nawfal Marzak

Quant au service en salle coaché avec brio par Nawfal Marzak, il va pouvoir étrenner ses nouveaux uniformes alliant tradition et modernisme. Tout à l’image d’une cuisine d’excellence ciselée par la MOF étoilée et normande Virginie Basselot, qui en mériterait bien deux. Un dîner au Chantecler est toujours un moment d’exception quand on se laisse porter par le menu surprise, les papilles déjà en fête avec la présentation des pains et des beurres, dont un végan étonnant de saveur. Après les fines mises en bouche, le loup sauvage de Méditerranée et huîtres de Normandie en tartare, crème citron et caviar de Sologne, fait une entrée remarquable, suivi d’une exquise daube niçoise en ravioles, émulsion parmesan, jus de bœuf braisé au vin rouge de Bellet. Vient l’instant végétal, blettes, pignons de pin, kiwi et sorbet aux herbes, puis, avant l’ode à la mer, une savante réinterprétation du "Trou normand", en forme de boule dont la coquille en beurre de cacao est enrobée de feuille d’or. À l’intérieur, un condensé de Normandie, pomme caramélisée, sorbet à la pomme granitée et gelée de Calvados. La langouste pochée, condiments mangue, bergamote et salicorne, précédera le bœuf Jersiais aux olives noires de Nice, anchois, artichaut ou une nouveauté, la volaille terre de Toine (Les Vallons, Pierlas dans le 06), chou blanc, kumquat et pistache de Bronte.

avec le concours de la charmante Iléa, le chef sommelier Robin Salvadori, jamais à court de bon cru, a pensé juste avec le Champagne Fleury Rosé de saignée, un Savigny les Beaune 1er cru les Peuillets d’Antoine Olivier 2018, un Viré-Clessé, Guillemot Michel « Retour à la terre » 2018 et un Pauillac 2015 du Château Pédesclaux.

Le Tokaji 2014, 5 Puttonyos Azsú était réservé aux desserts, légers comme une feuille, pistache de Bronte aux fruits de la passion et aloe vera et douceur d’huile d’olive de Champsoleil, crémeux léger à la fleur d’oranger, fins pétales de chocolat pure origine du Venezuela, du nouveau chef pâtissier Charles Bernard. Alors, après ces agapes bénies des dieux, comment ne pas être aux anges  ?


Virginie Basselot et sa dream team

Le Chantecler au Negresco 37, promenade des Anglais 06000 Nice

Tél. 04 93 16 64 10

Menus : 150, 230 €

Brunch de Pâques : dimanche 9 avril : 150 € par convive (champagne à discrétion, eaux minérales, café, thé inclus), 75 € par enfant de 4 à 12 ans, offert pour les moins de 4 ans

Carte : 185 €

Horaires : 19h-22h

Fermeture hebdo. : lundi et mardi.



121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Σχόλια


bottom of page