top of page

Lyon : Comme nulle part ailleurs.


Anthony Clorennec et Emmanuel Sailer

Le Grand Réfectoire, comme son nom l’indique, fut pendant longtemps celui des sœurs du Grand Hôtel Dieu lyonnais. Depuis la splendide rénovation de celui-ci, c’est devenu une brasserie contemporaine avec bar à cocktail ayant conservé son côté chargé d’histoire avec ses vastes proportions, sa grande verrière qui a remplacé les anciens vitraux détruits lors de la guerre 39/45 et ses boiseries qui courent le long des murs. Les tapisseries d’Aubusson qui paraient ceux-ci ont fait place à des panneaux acoustiques décorés limitant la réverbération des sons. Un trio d’associés épicuriens en est à la tête dont Emmanuel Sailer qui en assure la direction.

Anthony Clorennec,Corinne Bec et Loïc Teyssier

Directeur de la restauration de l’InterContinental de Genève, puis directeur de filiale Groupe Eldora, spécialisé en Suisse dans l’ouverture de lieux de restauration à fort potentiel, c’est au Monte-Carlo Bay qu’il a connu le chef Marcel Ravin quand, de 2005 à 2008, il assurait les fonctions de F & B du resort. C’est ainsi que ce dernier, doublement étoilé l’an dernier à Monaco, en est devenu tout naturellement le chef consultant. Avec ce don de sublimer le terroir local en l’associant aux souvenirs de son enfance martiniquaise, Marcel Ravin a conçu une carte d’une bistronomie un brun voyageuse et pleine de fraîcheur épicée. Il en a confié la réalisation à Anthony Clorennec, un ancien sa brigade monégasque, passé par Alain Ducasse au Louis XV et à la Trattoria. La charmante Lyonnaise Corinne Bec est son adjointe et le jeune Loïc Teyssier les assiste. Les acras de morue, recette antillaise, sauce chien (sauce créole), le carpaccio de saint-jacques, agrumes et légumes fleurs, la salade de lentilles, tartare de vitello tonnato, mandja, le foie gras de canard mi-cuit, chutney de dattes, gingembre, brioche tête, la parfaite échine de cochon confite, pomme de terre fondante et choux de Bruxelles, jus de la Chartreuse et le médaillon de lotte, céleri iodé, velouté aux épices colombo, sont des condensés de saveurs premières. En compagnon bachique, un Saint-Joseph Cuvée du Papy 2020 de Stéphane Morez, troisième génération dont le papy vient lui-même livrer avec sa camionnette.

Côté douceurs, les profiteroles, mandja, chocolat, le millefeuille de marrons et la pavlova, crémeux kalamansi, agrumes et chantilly vanillée, coing poché, jus réduit, d’Emmanuel Jouve au CV impressionnant, le Mandarin Oriental, Ritz, Lucas Carton, Barrière des Neiges, Imperator Nîmes, ne sont que du bonheur.

Emmanuel Jouve

Pour finir la soirée en beauté, il ne reste plus qu’à emprunter l’escalier de service menant au premier étage afin d’y découvrir « L’Officine », un superbe bar à cocktail avec terrasse surplombant l’Hôtel-Dieu. Magique, comme nulle part ailleurs !

Le Grand Réfectoire

3 Cour Saint Henri, Grand Hôtel-Dieu

69002 Lyon

Tél. 04 72 41 84 96

Menus : 36 € (formule), 39 €, 59 € (le soir), 78 € (table d’hôtes en cuisine,3 entrées, 3 plats, 3 desserts), 280 à 390 € (La Table de Marcel, dégustation au plus près du cœur de la cuisine de 14 à 18 plats gastronomiques).

Carte : 69 €

Horaires : du mardi au jeudi, 12 h-14 h, 19 h 30-21h30, vendredi et samedi 12h-14h, 19h-22h

Fermeture hebdo. : dimanche, lundi

Site : legrandrefectoire.com



85 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page