top of page

Montauroux : un Carré qui tourne rond.


David Carré

Au pied du village de Montauroux, Le Carré d’Ange de David Carré est la petite pépite culinaire du Pays de Fayence. On apprécie son atmosphère propice au bien-être dans un décor récemment rénové, dont les deux cheminées apportent la touche de chaleur et de convivialité bienvenue. Les grandes baies vitrées qui laissent entrer la lumière naturelle offrent une vue harmonieusement romantique sur la terrasse dans sa riche verdure. Les matériaux, les couleurs apaisantes et le mobilier contribuent à créer un cadre parfait pour se régaler.


Réputé pour sa cuisine devenue synonyme de qualité dans le canton, David Carré y déploie un savoir-faire d’enfer (facile pour un ange) afin d’offrir un véritable voyage gustatif à partir d’assiettes finement élaborées et inspirées par l’environnement. Ayant forgé

son art auprès du triplement étoilé Gérard Boyer aux Crayères à Reims, avant de seconder de 2003 à 2007 Jacques Lameloise à Chagny, lui aussi honoré de 3 étoiles, il aime mêler le classique à la modernité. Dès la première bouchée, les mises en bouche autour du petit pois éveillent les sens. De même pour la chartreuse d’asperges avec sa glace au son de moutarde et le dôme de maigre délicatement fumé façon gravlax et légumes du moment relevés par des agrumes. Avec le tiramisu de volaille, moelleux de pomme de terre Agria et truffe tuber aestivum, le classique tiramisu se révèle dans un twist savoureux. Côté mer, le filet de bar accompagné de petits pois préparés à la française, et le filet de saint-pierre Rossini, associé à la truffe d’été et au foie gras poêlé sublimé par une sauce madère, ne peuvent que séduire les amateurs de combinaisons audacieuses et raffinées. Quant aux amoureux de viande, ils se délecteront, entre autres, de l’agneau en trilogie, artichauts et gnocchis, jus court au thym sauvage.

Au chapitre des desserts, le chef pâtissier Alexandre Destaillats sait faire des merveilles avec sa tropézienne revisitée, brioche au sucre, espuma à la fleur d’oranger, sa tarte au citron déstructurée, assaisonnée d’un jus d’yuzu vinaigré servi chaud, son chocolat grand cru du Vietnam relevé au piment d’Espelette et son dernier né, une tendre douceur à base de fraises du pays dans un macaron à la rose.

Cette année, David Carré s'est entouré d'une équipe solide, tant en cuisine qu’en salle, avec son responsable Philippe Duriez et la gracieuse sommelière Maëlle Maynadier, qui nous a contenté avec un vin local un Côte de Provence rouge, cuvée « Le Sillon » 2021 du Château des Selves à Seillans.

Le Carré d'Ange

2169, Route Départementale 37

83440 Montauroux

Tél. 04 94 47 71 65

Menus : 48 et 53 € (dej. sem. sauf w.e. et j.f), 76, 84 € et 120 € (dégustation, en 8 services).

Carte : 74 €,

Horaires : 12 h à 13 h 30 et 19 h à 21 h.

Fermeture hebdo : lundi et mardi au déjeuner.


218 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page