top of page

Cannes : La Palme d'Or : un festin en cinémascope







La trajectoire de Jean Imbert est une véritable inspiration, illustrant comment la passion et le dévouement peuvent mener à la réalisation de rêves de longue date. Son ascension, de l'effervescence des cuisines du Festival de Cannes à la création de La Palme d’Or, témoigne de son talent et de sa persévérance. C'est un bel hommage à la ville de Cannes, qui a nourri son amour pour le cinéma et la gastronomie, et un exemple éclatant de la façon dont les rêves d'enfance peuvent se concrétiser avec du travail et une vision claire.



Jean Imbert a composé une partition fraîche et inédite, autour d’une équipe jeune habillée sur mesure par Aimé Léon Dore et managée par Mathieu Maisonobe. À table : une avenante cuisine iodée et de saison qui sonne comme une évidence pour lui, dans le cadre unique de l’Hôtel Martinez et de sa terrasse qui surplombe les flots bleus et embrasse les horizons.

La nouvelle aventure culinaire de Jean Imbert à "La Palme d'Or" est une célébration de la simplicité et de l'instinct, un hommage à la richesse de la Méditerranée. Dans une approche relax avec une ambiance qui évoque la douceur et le chic de la Riviera, le restaurant offre une expérience gastronomique sans prétention. Alexandre Elia, chef exécutif du palace et Christophe Nannoni, chef de La Palme d'Or, tirent parti de l'abondance des ressources locales de la Côte d'Azur avec des produits marins, qu'ils soient crus ou grillés au feu de bois, stars d'une carte qui fait la part belle aux poissons, tels que le saint-pierre, le chapon et la bonite, pêchés dans les eaux claires de Théoule-sur-Mer à Marseille. C’est une cuisine qui respire la mer et le soleil, où chaque plat fait la part belle à la région, grâce à la collaboration étroite entre des chefs locaux et des pêcheurs engagés.  



Pour le dessert, Jean Imbert, secondé par le chef-pâtissier Loïc Voron, a imaginé un scénario novateur. Imaginez la scène : un chariot élégant glissant entre les tables, où un millefeuille est assemblé avec précision sous les yeux émerveillés des convives. Et ce n'est que le début. Il y a aussi des soufflés au chocolat et fruits rouges, ou encore des alléchants citrons givrés aux six agrumes, déclinés crus, confits et glacés, élaborés avec des produits de maraîchers locaux.



La Palme d'Or, c’est une immersion dans l'élégance des yachts de légende, où chaque détail évoque le luxe discret des années folles et dorées du 7e art. Jean Imbert est le chef d’orchestre d’une symphonie de saveurs dans un décor où chaque objet raconte le cinéma, du ticket de vestiaire aux menus, chaque coin révèle un secret de cinéphile. C'est un voyage de gourmet qui transcende le temps, invitant les convives à un festin visuel et gustatif, où la tradition rencontre l'innovation, et où chaque repas est une fête, façon « Fill Good Movie ».

NB : réserver votre table pour les feux d’artifice de juillet et août, vous serez aux premières loges



La Palme d’Or, Hôtel Martinez In The Unbound Collection By Hyatt

73 Boulevard de la Croisette

06400 Cannes

Tél. 04 92 98 74 14 

Menus : 130 € (dej.), 220 € (dégustation).

Carte : 180-220 €

Horaires : 19h30-21h30 (22h en juillet et août). Ouvert au déjeuner le samedi de 12h30 à 14h.

Fermeture hebdo. : dimanche, lundi

Photos : Alain Angenost, celle de Jean Imbert : BOBY.

213 vues0 commentaire

コメント


bottom of page